vendredi 19 septembre 2008

Msemen ou crêpes feuilletées

Ces fameuses crêpes feuilletées sont doublement d'actualité : D'abord parce que nous sommes toujours en Ramadan et ensuite parce que bientôt la fête de l'aid el fitr qui célèbre la fin de ce mois sacré. Du coups elles seront toujours présentes sur les tables marocaines.

Le Msemen se consomme généralement arrosé avec du miel chauffé accompagné d'un bon vert de thé à la menthe. Pour les moins férus du sucre ils peuvent le consommer nature, c'est aussi bon, et il existe aussi une version salée que j'aurai peut être l'occasion de vous présenter dans un autre billet.

Le secret pour réussir ces crêpes réside dans la pâte qu'il faudra bien travailler (je dits merci à mon robot !) et aussi dans le feuilletage qui est un peu difficile à expliquer, il faut voir faire pour mieux comprendre le procédé. J'espère que les photos détaillées encourageront les débutantes parmi vous à se lancer dans cette aventure...!

Ingrédients :

250g de semoule extra fine
250g de farine T 45
1 cc de sel
Un demi cc de levure boulangère
L'eau tiède

Pour le feuilletage :

100g de beurre fondu
50 ml d'huile
Environ 50 g de semoule extra fine

Préparation :

Mélangez la farine, la semoule, le sel et rajouter la levure diluée dans un peu d'eau.

Ajoutez de l'eau tiède petit à petit et en quantité suffisante pour obtenir une pâte homogène que vous pétrissez jusqu'à ce qu'elle devienne souple et élastique. Si vous utilisez le robot pétrisseur une bonne dizaine de minutes suffisent.

Formez des boules de la taille d'un citron tout en les huilant avec le mélange beurre / huile.

Sur un plan de travail huilé étalez une première boule de pâte en une feuille fine en imbibant les doigts avec le mélange beurre/huile : la feuille doit être presque transparente.

Saupoudrez par dessus un peu de semoule, et procédez au pliage en rabattant les deux côtés vers l'intérieur, étalez une petite couche de beurre/huile , saupoudrez un peu de semoule et formez un carré.
Étalez une deuxième boule de la même manière que la première sans oublier d'huiler, saupoudrez de semoule avant de mettre le premier carré au centre de la feuille de pâte et plier pour obtenir un carré. (Pour une seule crêpe vous utilisez donc de boules de pâte). Vous continuez ainsi jusqu'à épuisement de toutes les boules.

Faites chauffer une poêle, aplatissez les msemens avec les mains et faites-les cuire des deux côtés.

Servez chaud ou tiède.

11 commentaires:

sam's cook a dit…

des crêpes encore meilleures que des crêpes "normales"? je prends!

wahiba a dit…

Wawwwwww...
Bravo, très belles crêpes.
Tout ça m'a mit l'eau a la bouche.
Je peux avoir du thé aussi?

Mélodie a dit…

ça me plaît bien cette recette, faudra que j'essaie !

MaryAthenes a dit…

Je suis completement seduite !
Merci pour ses magnifiques explications !
Bises

virginie a dit…

je dis toujours que je vais me lancer et voila, je n'ai jamais testé !!!!
pffffffff quel laissé aller !!!

Sourour a dit…

J'aime les laoui avec un bon thé pour complétr le tableau et le miel et beurre biz

kaouther a dit…

mssamen taa hadgat! tbarka allah alik!

fouzia a dit…

salam pourquoi tu mets 2 boules pour faire un msemen? et commen tu obtiens un msemen souple, car moi ils sont secs et rigides...merci pour tes lumières.

Bouchra a dit…

Pour avoir des msemens bien souples il faut bien travailler la pâte au départ pour qu'elle soit lisse et souple. Le fait d'utiliser 2 boules aide à obtenir des mesemens bien feuilleutés puisqu'on a plusieurs couches de pâte mais à condition de feuilleter la pâte comme c'est indiqué sur la photo qui explique les étapes càd avant le pliage il faut bien imbiber la pate avec l'huile et le beurre et l'étaler avec les doigts pour avoir une feuille de pâte bien fine.

Anonyme a dit…

tes msemens sont parfaits, exactement comme j'aime. on voit que tu as la technique mais dommage que tu ne puisses pas nous donner la quantité d'eau car c'est bien ce qui détermine la qualité de la pâte. j'ai fait plusieurs tentative au pifomètre pour l'eau et pas concluant du tout.

si un jour tu mesure la quantité d'eau, tu pourrais la mettre sur ton blog pour "libérer" les amatrices comme moi? merci.

bonne continuation.

Bouchra a dit…

Il est difficile de quantifier l'eau utilisée parceque cela dépend du type de la farine, il y en a qui prennent plus d'eau que d'autre. Cest pour cela qu'on en rajoute au fur et à mesure jusqu'à obtention d'une pate bien lisse just ce qu'il faut pour nous faciliter le feuilletage.
Mais la prochaine fois que j'en ferais je penserais à mesurer la quantité d'eau effectivement pour faciliter la tâche aux débutantes, promis.

Cdlt